Arabe, citoyen et radical 

Rencontre avec le militant Haroun Bouazzi, fraîchement honoré par la Commission des droits de la personne.

Il est « l’immigrant », « l’Arabe » ou carrément « l’Autre », mais se refuse à toute étiquette. Au contraire, il les décolle patiemment avec ses mots, au fil de ses rencontres. Entre la révolution tunisienne, le débat québécois sur la charte des valeurs et la lutte contre la radicalisation, ce « citoyen radical » autoproclamé a cofondé l’Association des musulmans et des Arabes pour la laïcité au Québec (AMAL-Québec).

Pour lire la suite :  Arabe, citoyen et radical | Le Devoir

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s